National Aile et National Morgan 2018 – Samedi 29 et Dimanche 30 Septembre

Vingt deux bateaux pour cette régate qui s’est déroulée sur 2 jours.

Un samedi très venté, Nord-Est bien établi et assez régulier, a permis trois belle manches l’après-midi.

Les Aile regroupaient 12 bateaux, deux bateaux des flottes extérieures à l’YCIF ayant pu faire le déplacement. Et si la quantité n’y était pas, les empoignades furent cependant vives, les places très disputées et les écarts très faibles aux arrivées : au final de la première journée, les quatre premiers sont dans un mouchoir de poche et pouvaient prétendre au podium le jour suivant.

Pour les Morgan, ce fut un peu différent et les places d’honneur bien disputées laissaient bien ouvert le classement final du lendemain.

Un diner des équipages au restaurant Les Voiles du Club termina la journée du samedi.

Le Dimanche, changement de vent, bien moins établi et proches des conditions « Meulanesque » courantes : il fallait jouer avec les risées, le courant et les arbres. A ce jeu, les cartes furent redistribuées et avantage fut donné aux plus fins observateurs du plan d’eau et de ses subtilités.

En Aile, Julien Fernandez et son père Michel furent ainsi les plus réguliers dimanche et remportèrent finalement ce National, à égalité de point avec Gilles Govin et Dominique Rol, mais qui n’avaient remporté qu’une manche contre deux à Julien.

Antoine Fritsch et Benoit Melen complétaient le podium.

En Morgan, les plus réguliers dans toutes les conditions furent le couple de Jean-Marc et Patricia Minault qui montent sur la première marche du podium et remportent le National Morgan, suivis de Frederic Clément et Jean-Baptiste Beaufils , Hervé et Valérie Mas étant sur la troisième marche.

Ajoutons que les Morgan couraient leur National en Intersérie et que le vainqueur toutes classes fut le Star d’Éric Quémard et Marc Beunon.

A la proclamation des résultats par Paul-Marie Pouloin, notre Comité de course et Michel Pachot notre Jury, fut inauguré le nouveau podium monté par Loïc, les places sur le podium étaient chères, mais en se serrant un peu, tous purent être sur la photo.

« 2 de 7 »

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.